Nuovi articoli su Cartagine. Studi e Ricerche

Condividi
  •  
  •  
  •  

Appena pubblicati su CaSteR 3 (2018):

Carthage : la ‘Fontaine aux mille amphores’ di Jean-Pierre Laporte, Parigi.

Découverte par L. Carton en 1918, puis dégagée sous sa direction en 1919, la « Fontaine aux 1000 amphores » est aujourd’hui inaccessible. On peut cependant l’étudier grâce à différents textes, un plan et une coupe, ainsi que des cartes postales des années 1920-1935 environ . On pourra se demander quelle était la nature et la destination exacte de ce monument qui a connu plusieurs importants remaniements successifs. Il s’agissait en fait d’une source sacrée, probablement aménagée en nymphée, avec toutes les caractéristiques, maintenant bien connues, de ce genre d’établissement.

Nella figura: Cartagine. La “Fontana delle 1000 anfore”; da Picard (1951), tavola VIII.
Bordj-Djedid – Sainte Monique [a pagina 2 dell’articolo].


L’épopée d’Hannibal à travers les Alpes di Arbia Hilali, Università di Sfax, Tunisia.

Un véritable mythe s’est construit autour de la figure d’Hannibal et de son périple vers Rome en passant par les Alpes. Après avoir confié le Sud de la péninsule Ibérique à son frère Hasdrubal, Hannibal quitte Carthagène, traverse les Pyrénées, remonte les vallées du Rhône et de l’Isère, franchit les Alpes et débouche en Italie en novembre 218 av. J.-C. Ses stratagèmes font toujours autorité, sans parler de l’image exotique des éléphants de combat qui ont marqué profondément les esprits. La traversée des Alpes a nourri l’art et la littérature ancienne et moderne. Dans la Tunisie contemporaine, l’antiquité retrouve une place fondamentale et Hannibal redux fait figure de héros national.

Testa barbuta di Annibale, moneta coniata tra il 237 e il 209 a.C.
[fig. 1 p.3 dell’articolo]